Figures mythiques

Isis :

Ouvrage (dir.) :

Isis, Narcisse, Psyché entre Lumières et Romantisme. Mythe et écritures, écritures du mythe, P. Auraix-Jonchière (dir.), avec la collaboration de C. Volpilhac-Auger. Clermont-Ferrand, PUBP, coll. « Révolutions et Romantismes », n°1, 2000, 404 p.

Avant-propos : « Isis au XIXe siècle, réflexion sur l’écriture symbolique »(p. 11-20).

Articles :

    • « Le thème isiaque dans Le Roman de la momie de T. Gautier : de la fiction du sens au sens de la fiction », ibid., p. 49-67.
    • « Isis », in Dictionnaire des mythes féminins, P. Brunel (dir.), éd. Du Rocher, 2002, p. 1011-1016.
    • « Jeanne, une Isis gauloise ? (Jeanne de George Sand) », in Histoire et enchantements, Mélanges offerts à S. Bernard-Griffiths, Clermont-Ferrand, PUBP, coll. «Révolutions et Romantismes », 2009, p. 551-561.
  • « Modalités et fonctions du syncrétisme mythologique dans Jeanne et Isidora de G. Sand », in Syncrétismes, mythes & littératures, dir. M-B Collini & P. Auraix-Jonchière, Clermont-Ferrand, Maison des Sciences de l’Homme, 2014, p. 205-221.

Résumé : Il s’agit de définir la nature et le mode de fonctionnement des associations de référents mythiques hétérogènes dans deux fictions de George Sand, Jeanne et Isidora, fonctionnement que nous considérons comme représentatif d’une poétique du roman. Or dans ces textes l’accumulation, signe de diversité voire d’éclatement (le “bric-à-brac”), est surdéterminée par un phénomène de mise en correspondance symbolique (grâce à la figure d’Isis, par exemple)qui refonde l’unité perdue en lui conférant un sens inédit. Ce processus récurrent, lié à une réflexion sur la poésie, relèverait d’une pensée syncrétique.

Mots clés : coalescence, connaissance, George Sand, imagination poétique, indicible, Isis, mythes, syncrétisme.

Lilith :

Ouvrage individuel:

Lilith, avatar et métamorphoses d’un mythe entre Romantisme et décadence. Cahier Romantique n°8, PUBP, 2002, (rééd. 2011), 354 p.

Illustration de couverture : Lilian Broca, From the Land of the Legend She Comes Singing Us to the Place of the Beginnings, 1999.

Artiste peintre de Vancouver, Lilian Broca s’intéresse à la figure de Lilith, qui incarne la lutte pour l’égalité, l’indépendance et l’amour, depuis 1993. L’ensemble d’oeuvres issues de cette réflexion (“The Lilith Series”), qui s’est étendue sur six années, a donné lieu à de multiples expositions au Canada, qu’est venue clore une rétrospective au prestigieux Frye Art Museum de Seattle en 2001. Pour Lilian Broca, le tableau dont elle a généreusement cédé les droits pour la couverture du livre représente le retour d’une Lilith messagère, venue révéler aux femmes du XXIe siècle le secret de leur origine et aider celles d’entre elles qui souffrent encore de l’oppression dans notre société contemporaine.

Lilian Broca travaille désormais sur le personnage d’Esther avec la technique de la mosaïque. Voir : LIEN.

Articles :

    • « Lilith de R. de Gourmont : perversion et dérivation du mythe », in Mythes de la décadence, A. Montandon (dir.), Clermont-Ferrand, PUBP, coll. « Littératures », 2001.
    • « Les paysages de Lilith » in Le lieu dans le mythe, J. Vion-Dury (dir.), Limoges, Pulim, coll. « Espaces humains », 2002.
    • « L’Eve future : une Lilith futuriste ? », in Les Mythes des avant-gardes, V. Léonard- Roques, J.-C. Valtat (dir.), Clermont-Ferrand, PUBP, coll. « Littératures », 2003.
    • « La figure de Lilith dans Nosferatu de Druillet », in Mythe et bande dessinée, V. Alary, D. Corrado (dir.), Clermont-Ferrand, PUBP, « Littératures », 2007.
    • « Lilith, figure mythique au miroir des réécritures (Dieu créa d’abord Lilith, Marc Chadourne, 1937 ; Lilith dans l’île, Sylvain Roumette, 1990) », in Réécriture, Katowice, Pologne, 2008.
    • « Lilith, la femme-oiseau », La Femme et l’oiseau aux XVIIIet XIXsiècles, D. Madelénat (dir.), Clermont-Ferrand, PUBP, 2011, www.pubp.fr.
  • « Le “non” de Lilith : métaphore identitaire dans le monde contemporain (petit exercice de sociopoétique des mythes) », in L’Hospitalité des savoirs, P. Auraix-Jonchière, J.-P. Dubost, E. Lysoe, A. Tomiche (éds.), Clermont-Ferrand, PUBP, 2011.

Entrées de dictionnaires :

    • « Espace céleste et Lilith », in Dictionnaire des lieux et pays mythiques, O. Battistini, J.-D. Poli, P. Ronzeaud, J-J. Vincensini (éds.), Paris, Bouquins, Robert Laffont, 2011.
    • « Lilith », in Dictionnaire littéraire de la nuit, A. Montandon (dir.), Paris, Champion, 2013, t. I, p. 655-668.
  • Lilith, in La Bible dans les littératures du monde, Paris, éd. du Cerf, S. Parizet dir., coll. « Dictionnaire », 2016 (Voir rubrique “Textes en ligne”).

A paraître :

“Lilith, voix subversive, voix poétique dans la littérature contemporaine”, in Mythes féminins, voix poétiques, Clermont-Ferrand, PUBP, coll. “Mythographies et sociétés”, dir. P. Auraix-Jonchière, avec la collaboration de B. Collini.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.